Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Social / PCS (Plan de Cohésion Sociale) / Actualités / 2017 / Démarches entreprises auprès des « mauvais trieurs » dans le cadre de la mise en place des conteneurs à puce

Démarches entreprises auprès des « mauvais trieurs » dans le cadre de la mise en place des conteneurs à puce

Depuis le 1er janvier 2017, la Commune de Dison, en collaboration avec Intradel, a décidé d’assurer la collecte des déchets des habitants via des conteneurs à puce.

Comme pour tout changement, les habitants doivent s’informer et s’habituer à ce nouveau mode de tri. Si pour la plupart, les bons gestes ont vite été adoptés, ce n’est pas le cas pour tout le monde.

La Commune de Dison, via son Plan de cohésion sociale, a chargé un éducateur, de rencontrer des personnes présentant des difficultés à bien trier et qui, dans le courant du premier trimestre 2017, sont en passe ou dépassent déjà le quota annuel de déchets autorisé par conteneur (tout venant et organique).

Au 31 mars 2017, 40 ménages ont reçus la visite de l’éducateur, muni d’un document reprenant la consommation excessive de déchets pour le 1er trimestre.

Lorsque personne n’était présent lors du passage de l’éducateur, celui-ci déposait dans la boîte aux lettres, une carte reprenant les informations relatives à son passage, ainsi que les coordonnées du Plan de cohésion sociale pour reprendre contact avec notre service.

Sur les 40 ménages, 9 d’entre eux  n’ont jamais donné suite. Pour les autres ménages, 3 problèmes reviennent de façon récurrente :

  • Les personnes n’ayant pas adopté les bons gestes pour bien trier ou ne voulant pas trier ;
  • Les personnes possédant des chats ;
  • L’incivilité de personnes qui rempliraient les conteneurs lorsqu’ils sont à rue ;

Dans les cas où les personnes n’avaient pas bien compris « comment bien trier », l’éducateur a informé les personnes à l’aide d’un guide du tri afin qu’ils apprennent à mieux trier.

Dans les cas où les personnes ne voulaient pas trier, l’éducateur a informé ces derniers des tarifs en vigueur pour le surplus des kilos par conteneur.

Dans les cas où les personnes possédaient un voire plusieurs chats, l’éducateur a informé les personnes qu’il était possible d’utiliser de la litière biodégradable et que celle-ci pouvait être jetée dans le conteneur vert. L’éducateur a constaté néanmoins que la majorité des personnes n’opteront pas pour ce type de litière soit en raison du coût de celle-ci, soit en raison du refus de leurs animaux à utiliser ce type de litière.

Dans les cas où les personnes étaient victime d’incivilités, l’éducateur a informé ces derniers qu’il était possible de demander l’apposition de cadenas sur leur conteneur, au prix de 25€ par conteneur, en contactant Intradel.

De manière générale, la majorité des ménages rencontrés ont apprécié de façon positive la démarche de la Commune de les prévenir de leur consommation excessive. Une minorité quant à elle, a montré une certaine animosité envers ce nouveau type de collecte des déchets.