Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Services communaux / Projet de redynamisation / Projet Feder 2014 - 2020

Projet Feder 2014 - 2020

Projet d'intérêt supracommunal de redynamisation urbaine et de mobilité douce du centre de Dison, rue Albert Ier soutenu par l’Europe et la Région wallonne dans le cadre du Programme FEDER 2014-2020 ; par la Région wallonne dans le cadre de l’attractivité urbaine et par la Province de Liège dans le cadre de la mobilité douce

Description du projet :

Aussi considérable et spectaculaire que soit la réhabilitation du site Interlac - Dison, la redynamisation du centre urbain n'est pas pour autant achevée. Il reste, en effet, encore beaucoup d'îlots d'immeubles à requalifier et d'espaces publics à revitaliser.

C’est pourquoi, la Commune de Dison a introduit dans le cadre du programme FEDER 2014-2020  une demande de subvention pour réaménager le site sis rue Albert Ier, allant des anciens garages Léonard jusqu’au parking des anciens bâtiments industriels « Schmitz-SCHOONBROODT » démolis il y a une quinzaine d’années.

L’assainissement de cette zone permettra, dans le cadre d’un périmètre de rénovation urbaine, de créer des espaces publics, des parkings couverts pour véhicules moteurs, mobilhomes et vélos et, sur plusieurs niveaux, des logements ainsi que des résidences services donnant directement accès à la Maison de repos et de soins du Couquemont gérée par le CPAS de Dison. Une liaison piétonne et un ascenseur public urbain sont également prévus ainsi que l'aménagement d'un espace public convivial qui comprendra une placette à côté d’une aire sportive et ludique.

Cet espace public convivial sera aménagé de manière à permettre aux citoyens de se rencontrer, d’échanger ou de faire du sport ensemble, jeunes et moins jeunes. La partie aire sportive et ludique comprendra des jeux pour enfants et des équipements sportifs pour adultes tels que des appareil de fitness avec une fiche explicative détaillant la façon de s’en servir qui seront mis gratuitement à la disposition des adultes. Ainsi, les personnes s'y rendant avec des enfants pourront en profiter pour faire un peu de sport, tout en gardant un oeil sur eux.

Le projet vise à réhabiliter le site par la mise en œuvre des investigations de sol suivies du chantier d’assainissement des sols et de sécurisation géotechnique (retrait maîtrisé des ouvrages enterrés) afin de dégager une surface suffisante (minimum 0.29 ha), pour permettre son développement tel que décrit ci-dessus.

Un ascenseur public urbain permettra de liaisonner l’hypercentre (la galerie commerciale et les autres commerces, le Centre culturel, la Bibliothèque, les écoles, l’Eglise et la Maison communale) avec la partie haute occupée par la Maison de retraite, le pôle sportif communal, l’Institut d’enseignement de promotion sociale de la Fédération Wallonie-Bruxelles fréquenté par plusieurs centaines d’étudiants, le Centre public d’Action sociale et le zoning commercial, avenue Jardin Ecole.

Il faut souligner de manière toute particulière que ce quartier situé à une dizaine de mètres de hauteur du centre de Dison n’est pas desservi par les transports en commun qui s’y refusent pour des raisons budgétaires depuis de nombres années malgré les demandes et interventions multiples de la Commune de Dison et d’associations diverses.

Les difficultés de mobilité pour les personnes âgées qui doivent se rendre à la Maison de retraite du CPAS sont réelles et pourraient être dès lors rencontrées de la sorte.

La mobilité par véhicules divers (auto, moto, bus…) dans le centre de Dison serait également facilitée, de manière sensible.

Par ailleurs, depuis la création de la galerie commerciale et la réhabilitation de l’ancienne usine Interlac en salle de spectacle, espace événementiel, studios et locaux pour la télévision régionale Télévesdre, salles de séminaire, ateliers pour le centre culturel, bureaux et locaux de l’entreprise Belgomédia…, les difficultés de parking dans le centre de Dison se sont multipliées. La création de 84 emplacements de parking permettrait en conséquence d’accroître significativement le nombre d’emplacements de stationnement et d’éviter que certains utilisateurs ou clients se détournent du site le Tremplin pour des raisons de difficultés d’accès ou de stationnement.

Le parking public facilitera dès lors aussi grandement la mobilité au centre de Dison et aura ,par voie de conséquence, un effet stimulant sur le commerce et la convivialité entre les habitants concernés, dont un nombre important d’origine étrangère, en améliorant considérablement et durablement le cadre de vie du centre de Dison

Intérêt supracommunal du projet

Le Gouvernement wallon a identifié au printemps 2016 les besoins de redynamisation des anciens sites industriels de la Vallée de la Vesdre qui s’étendent en partie sur le territoire des Communes de Theux (Juslenville), Pepinster, Verviers, Dison et Limbourg et dont l’habitat est particulièrement vétuste et le cadre de vie de plus en plus précarisé.

L’état actuel de ces sites urbains génère des départs de plus en plus importants d’habitants, la fermeture régulière de commerces et le désintérêt des investisseurs tant sur les plans économique, commercial ou encore foncier.

Le renouveau de l’agglomération verviétoise (près de 100.000 habitants), c’est-à-dire sa redynamisation, exige des mesures fortes sur les plans de l’aménagement du territoire, immobilier et urbain.

Il faut permettre aux investisseurs et par la suite aux habitants d’œuvrer à nouveau dans les espaces urbains de la Vallée de la Vesdre et aux habitants le désir de revenir y habiter.

Le présent projet constitue une partie de ce vaste, mais indispensable chantier, un maillon de la chaîne qui doit à nouveau se développer tout le long de la Vallée de la Vesdre.

Ce projet est subventionné par :

  • Dans le cadre du programme FEDER 2014-2020 :
    • 480.000 € à charge du FEDER (Europe)
    • 600.000 € à charge de la Région wallonne
  • Dans le cadre de l’attractivité urbaine – réalisation d’un ascenseur urbain :
    • 1.500.000 € à charge de la Région wallonne
  • Dans le cadre de la mobilité douce :
    • 500.000 € à charge de la Province de Liège 

Calendrier prévu de réalisation et d’investissement

Dans le premier semestre 2017

  • étude du sol
  • étude de préfaisabilité du projet

Dans le deuxième semestre 2017

Acquisition des immeubles situés dans le périmètre de réalisation du projet et appartenant à des propriétaires privés

Début 2018

Attribution du marché public de services relatif à la désignation d’un auteur de projet pour l’étude et les différentes approbations par les autorités communales et régionales du projet ainsi que du cahier spécial des charges y relatif.

Les travaux de réalisation devraient débuter dans le courant de 2019 pour se terminer au plus tard en 2022.

logo En mieuxInformations sur les investissements réalisés par l'Union européenne et les autorités publiques