Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / AWSR - Campagnes / 2018 / Fatigué ? Une petite pause et c'est reparti
Actions sur le document

Fatigué ? Une petite pause et c'est reparti

Sur nos routes, environ 1 accident mortel de la route sur 6 est dû à la somnolence et même 1 accident mortel sur 4 sur les autoroutes.

Quelques conseils

  • Avant le trajet : mieux vaut prévenir que guérir…
    • Avoir une bonne hygiène de sommeil : l’accumulation de nuits trop courtes accroit le risque de somnolence. Un conducteur ayant dormi 5h en moyenne par nuit pendant quelques jours consécutifs risque 6 fois plus d’avoir un accident qu’un conducteur qui a dormi 8h en moyenne. Il faut donc prévoir de dormir suffisamment (minimum 8h) la veille du départ.
    • Les personnes souffrant de troubles non traités comme des apnées du sommeil sont plus sujettes aux risques de somnolence. Mieux vaut consulter un médecin en cas de doute.
    • En cas de prise de médicaments, toujours vérifier auprès du médecin ou du pharmacien qu’ils n’ont pas d’impact sur l’aptitude à la conduite.
  • Pendant le trajet
    • Se montrer particulièrement vigilant entre 2h et 5h et entre 13h et 15h car il s’agit des périodes les plus propices à l’endormissement. A ces moments-là, il vaut donc mieux confier le volant à un autre conducteur présent dans la voiture ou même prévoir de passer la nuit dans un hôtel et reprendre la route le lendemain.
    • Eviter les repas trop lourds. Les glucides et les lipides favorisent la somnolence entre 1/2 h et 1 h après leur absorption.
    • Ne pas consommer d’alcool.
  • Quand faut-il s’arrêter ?

Pour éviter de s’endormir au volant, il faut impérativement s’arrêter dès les premiers signes de fatigue. La difficulté à maintenir la tête droite, le regard qui se fixe, le besoin constant de changer de position, la tendance à se frotter le visage, les mains, le cou… sont autant de signes que notre corps nous envoie pour nous inciter à nous arrêter et faire une pause. Seule la moitié des conducteurs wallons estime qu’ils sont capables de reconnaitre les premiers signes de fatigue.

  • Que faire pour se remettre en forme ?

La seule solution efficace pour lutter contre la somnolence au volant est de faire une courte sieste (15-20 minutes) éventuellement après avoir consommé un café. Les 15 à 20 minutes correspondent au délai nécessaire pour que l’absorption de la caféine puisse faire son effet.

AWSR   Fatigué Une petite pause et c'est reparti

Plus d'informations